50 Digital Confidences.The Shovel and the Belgian candle…(01/50)

pelle010 (533x800)L’hiver dernier,j’avais mis l’argent de coté. Ce qu’il fallait en tout cas pour rêver d’aller au printemps me ressourcer quelques jours à Honolulu. Trop de pluie et de givre parisiens m’avaient convaincu de faire un tour là-bas, surtout du coté des jardins Foster. Je m’y voyais déjà…Vingt quatre degrés à l’ombre, progressant d’un pas tranquille entre les palmiers, les manches de ma chemise à fleurs rouges et blanches lissées par les alizés. La réalité, c’est qu’à la date prévue (un des ponts du mois de mai), je me suis retrouvé au nord du nord de la Belgique, à farfouiller dans les rayons du bazar Blokker. La faute à la location à Ostende d’un nouveau lieu de travail dont l’état nécessitait pas mal d’heures de ménage. D’où l’achat, par exemple, de ce magnifique ensemble de dépoussiérage bleu des mers du sud (à gauche).Pour me donner du coeur à l’ouvrage, j’écoute de vieux vinyles des Bee Gees, de Dietrich Marlène et de Bennett Tony, dénichés chez Compact Center, le disquaire du coin. Le plus dur est maintenant devant moi : réussir depuis les plages flamandes à écrire la suite de mes petites confidences numériques! Bouddha vous bénisse! Last winter I put some money aside. What was needed in any case to dream of going during the spring to recharge my batteries for a few days in Honolulu. Too much Parisian rain and frost had convinced me to take a ride out there, especially to the Foster Gardens. I saw it already … Twenty-four degrees in the shade, calm walks between the palms trees, the sleeves of my shirt with red and white flowers smoothed by the trade winds. The reality is that at the expected date (one of the long week ends of May), I found myself in the North of Northern Belgium, rummaging through the shelves of the Blokker bazaar. It was because of the flat rent in Ostend, a new workplace, which required many hours of cleaning. Hence, the purchase, for example, of this beautiful tropical-blue dusting set (above). To encourage myself at work, I listened to the old vinyl record of Bee Gees, Dietrich Marlene and Bennett Tony unearthed in the Compact Center, the local music store. From the Flemish beaches, I’m now facing the most difficult part: to succeed in writing of my small digital secrets! Buddha bless you!

À propos de New Still Lifes

Hi, Friend! If you like this photoblog, you should logically be interested in www.newstilllifes.com. At this address, you will discover drawings, mosaics and still life photographs . Don't hesitate to tell me what you've thought of your visit. Whenever I return from my short walks in the woods, I always turn the computer in the hope of a surprise. Rising stats . Encouragement. Various proposals. Reveries or (caustic) remarks. So, see you soon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivez-moi sur Twitter

Mises à jour Twitter

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 288 autres abonnés

Photoblogs.com

Photoblogs.com